Blog

Surveillez et contrôlez votre e-réputation avec Alerti

09 mai
2011
"Au village, sans prétention,
J'ai mauvaise réputation.
Qu'je m'démène ou qu'je reste coi
Je pass' pour un je-ne-sais-quoi !"
Vous connaissez la chanson.
 
Ce célèbre moustachu met le doigt sur un fait incontestable : qu'il s'agisse de votre voisin de palier ou d'une entreprise multinationale, tout le monde soigne sa réputation. C'est un des chevrons des rapports sociaux et économiques.

L'e-réputation


L'avènement d'internet a donné naissance à une nouvelle variante : l'e-réputation ou cyber-réputation.
Vous l'aurez compris, il s'agit du ressenti général des traces que vous laissez sur la toile. Site web, réseaux sociaux, forums, médias, microblogging... votre e-réputation n'est pas si simple à contrôler.
 
Les entreprises commencent à prendre en compte cette notoriété numérique et des services de surveillance d'e-reputation de qualité hétérogène poussent un peu partout.
 
Pour évaluer la renommée publique de mon entreprise sur le web, j'utilisais principalement les services de recherche et de statistiques de Twitter, Google, Facebook, etc. Assez efficace en somme, mais qui demande du temps d'acquisition et de mise en relation. Sans compter le fait que si on parlait de moi sur d'autres sites, blogs ou autres, il m'était très difficile de retrouver ces traces pour les inclure dans mon estimation.

Quantification & analyse


J'ai découvert récemment Alerti, un service de gestion de la réputation en ligne et de veille concurrentielle.
 
 
Après une inscription ultra-rapide (moins de 30 secondes via mon compte Google), je crée ma première alerte  : "ylegrand", je valide...
 
Et là je suis bluffé. Le site me ressort une liste impressionnante de sites sur lesquels j'ai laissé des commentaires, des blogs utilisant (et back-linkant, merci à eux :p ) mes photos FlickR, mes tweets, mes buzz, bref, tout est passé au crible. Bien plus efficace que 123people et Google réuni.
 
Outre la puissance de la recherche, certains fonctionnalités trouvent leur importance :
  • Un système de filtre avancé permettant d'affiner au cours du temps la pertinence des résultats (par exemple, pour YLegrand je ne souhaite pas trouver les exploits de Yolande Legrand, ceinture noire de point de croix) ;
  • Un abonnement aux alertes par email, qui vous fait un récapitulatif à intervalle régulier ;
  • Un mode collaboration qui permet de partager vos alertes avec vos collègues ;
  • Un module d'analyse de tonalité : les résultats trouvés sont-ils positifs, négatifs, neutres ? ;
  • Et le meilleur pour la fin, la possibilité de dresser ses propres rapports personnalisés sous forme de diagrammes.

Sans plus rentrer dans le détail, je vous invite à vous ouvrir un compte dès maintenant pour tester Alerti.

Et puis parce que j'apprécie particulièrement cette chanson, finissons ce billet en musique.


Un petit commentaire ?