Blog

Pôle photographie : YLegrand monte en gamme

05 juin
2011

Il fait beau, il fait chaud, le temps idéal pour faire sa déclaration.

Pour les photographes, la période estivale rime souvent avec mariages et leur grande contrainte : la luminosité très faible en intérieur, notamment à l'église.

Habituellement, ce genre de situation me posait face au dilemme suivant :

  • Soit je me sers du flash (ce que je ne m'autorise à faire qu'en dernier recours, ou pour déboucher légèrement les contre-jours), mais je préfère toujours la lumière naturelle ;
     
  • Soit je pousse la sensibilité dans ses dernier retranchements, ce qui provoque du grain sur les photos et qui n'est pas toujours suffisant pour obtenir une image bien exposée ;

L'occasion pour moi de laisser refroidir mon Canon-couteau-suisse-multifonction (très pratique au demeurant) pour un Nikon D700 couplé avec un objectif ultra-lumineux Sigma 24-70 2.8.

Oui, 70 seulement. Mais ce que je perds en zoom, je le gagne en luminosité : il monte sans souci la barre des 6400 iso sans aucun effet de grain sur les photos, et peut être poussé jusqu'à 25600 (!) iso en activant l'extension de sensibilité, qui, couplée au post-traitement de réduction du bruit iso, permet d'obtenir des images très respectables.

Je vous propose ci-après un petit comparatif du gain effectif, sur un détail de la même photo prise avec les deux configurations (cliquez sur les photos pour obtenir la taille réelle) dans des conditions d'éclairage relativement difficiles :

Canon 350D
Sigma DG 28-300 1:3,5-6,3

Exposition : 1/100s
Ouverture : 5,6
Sensibilité : 1600 iso

Nikon D700
Sigma DG HSM 24-70 1:2,8

Exposition : 1/100s
Ouverture : 5,6
Sensibilité: 5000 iso

Je vous laisse seul juge.

Armé de ces deux configurations, je suis aussi à l'aise sur des scènes de spectacles nécessitant un zoom que pour des portraits ou des événements en intérieur.

Un atout important pour couvrir avec souplesse tous vos projets.


Un petit commentaire ?